Click here for menu Menu design element

Un monde de possibilités à votre portée.

Entretien
Conjuguer normalisation et égalité des sexes : un entretien avec Eddy Ng

le 8 mars 2022

Conjuguer normalisation et égalité des sexes : un entretien avec Eddy Ng

Eddy Ng est professeur d’égalité et d’inclusion dans les affaires à la Smith School of Business de l’Université Queen’s. Il a aussi été le professeur « James et Elizabeth Freeman » en gestion et membre de la faculté DEI (diversité, égalité et inclusion) à l’Université Brucknell, ainsi que titulaire de la chaire F. C. Manning en économie et en affaires à l’Université Dalhousie. Il est membre du Groupe consultatif stratégique mixte ISO/IEC sur les normes tenant compte des questions de genre (JSAG).

Diffuser la page Diffuser
Entretien
Decorative image
Q.

Pourquoi les normes sont-elles importantes pour faire rayonner la diversité, l’équitabilité et l’inclusion?

R.

Les normes touchent notre vie par le biais des produits et des services que nous utilisons. Elles favorisent notre sûreté et notre bien-être, encadrent nos actions, nos lieux de vie, nos loisirs. Mais notre société n’est pas complètement égalitaire : les produits, les métiers, les milieux sont perçus ou vécus différemment. Certaines personnes sont confrontées à des préjugés et à des discriminations, d’autres se heurtent à des obstacles qu’elles ne peuvent pas surmonter toutes seules ou sont particulièrement vulnérables aux risques. Ces personnes pourraient ne pas avoir les moyens ou la capacité de se protéger ou de se soigner en cas de préjudice ou de blessures.

 

L’avantage des normes est donc leur capacité de favoriser la correction des préjugés sociaux pour que les contenus, les exigences et l’application des normes soient bénéfiques pour tous et toutes, quel que soit leur profil.

Q.

Quelle est la mission du JSAG de l’ISO et de l’IEC? Que fait-il pour la réaliser?

R.

L’ISO et l’IEC sont mandatées pour élaborer des cadres qui rationalisent les processus, les pratiques exemplaires et les normes de sûreté. La plupart de ces normes ont été rédigées par des acteurs masculins. Par conséquent, les faiseurs de normes n’ont généralement pas reconnu que leurs référentiels ne tenaient pas compte des différences entre certains groupes, notamment entre les hommes et les femmes.

 

Le JSAG a pour vocation de sensibiliser et d’orienter les acteurs du domaine pour favoriser l’élaboration de normes adaptées aux réalités des femmes. Pour ce faire, il faut assurer une prise en compte des besoins, des expériences et des soucis des hommes et des femmes dans le cadre des travaux de rédaction et d’actualisation.

Q.

Commet le JSAG aligne-t-il ses démarches sur le 5e Objectif de développement durable de l’ONU, qui concerne l’égalité des sexes?

R.

L’action du JSAG favorise concrètement la réalisation de l’Objectif 5 pour mettre fin aux discriminations sexistes et renforcer le pouvoir d’agir des filles et des femmes. Une action en amont consciente des différences sexuelles peut briser les préjugés, faire rayonner l’égalité des sexes et donner aux filles et aux femmes les mêmes chances que les hommes de s’instruire, de pratiquer leur métier et de soigner leur santé et leur bien-être. Bref, les normes équitables sont l’assise d’une société juste.

Mots clés :