Click here for menu Menu design element

Un monde de possibilités à votre portée.

Entretien
Dustin Tessier

le 17 septembre 2021

Dustin Tessier

Chef de file dans l’élaboration de normes pour la conception et l’ingénierie des systèmes d’alimentation

Diffuser la page Diffuser
Entretien
Decorative image

Dustin Tessier, directeur général, Tesco Automation, est membre des comités parallèles canadiens IEC/TC 38/WG 37 – Transformateurs de mesure numériques, et IEC/TC 57 – Gestion des systèmes de puissance. Il est aussi président du Comité de système (SyC) de la Commission électrotechnique internationale (IEC) sur l’énergie intelligente. En 2015, il a représenté le Canada dans le cadre de l’atelier des jeunes professionnels de l’IEC.

Q.

Quel est l’effet d’avoir un représentant au sein de l’IEC/TC 57 – Gestion des systèmes de puissance pour l’industrie canadienne?

R.

Le Canada est reconnu pour sa participation active au sein de ce comité technique. Notre mandat est de militer en faveur des exigences des consommateurs d’énergie, particulièrement les fournisseurs de services publics du pays. Hydro-Québec en est un parfait exemple. Grâce à notre contribution, il a proposé la création d’un groupe consultatif sur les développements stratégiques et les enjeux opérationnels pour le TC 57 (IEC/TC 57/AG 22). Le fait qu’un acteur canadien comme Hydro-Québec encadre cette initiative permet à la population du pays de façonner l’avenir du comité technique.

À grande échelle, nous faisons aussi valoir de manière uniforme les intérêts de la population canadienne et les priorités du TC 57. À l’heure actuelle, cela consiste à faciliter l’utilisation de la norme IEC 61850 – Réseaux et systèmes de communication pour l’automatisation des systèmes électriques. Nous cherchons aussi à déterminer comment nos normes répondent aux exigences de cybersécurité pour les protocoles de systèmes électriques et les ressources énergétiques (énergie éolienne, énergie solaire et stockage des batteries).

Q.

Que signifie l’action du SyC/WG 6 de l’IEC sur l’énergie intelligente pour l’ensemble de la population canadienne?

R.

L’énergie intelligente est un nouveau concept pour l’IEC, et le groupe de travail 6 (WG 6) veille à l’harmonisation des nouvelles normes dans ce domaine. On évite ainsi les écarts entre les normes connexes. Le WG 6 a une vue d’ensemble des comités techniques et propose une feuille de route afin que tous ceux qui élaborent des normes adoptent une démarche uniforme pour définir les cas d’utilisation. De cette façon, les fournisseurs de services publics canadiens sont confiants que les normes sur lesquelles ils s’appuient sont harmonisées, ce qui est avantageux pour leurs clients.

Q.

À titre de membre de comités parallèles de l’IEC, quelle est votre plus grande fierté?

R.

Je suis fier du groupe de travail que nous encadrons pour l’élaboration de la norme IEC 61850-6-2 sur le langage de description pour la configuration d’extensions d’interfaces homme-machine. Cette initiative canadienne a été secondée par le CCN, et nous avons été autorisés, par consensus international, à élaborer une norme qui, selon moi, aura d’importantes répercussions sur les efforts de modernisation du réseau mondial. Nous y sommes parvenus grâce à l’Initiative d’innovation du CCN et à Andrea Ciemny, qui a veillé au bon déroulement du projet.

La participation à des comités techniques internationaux permet aux experts de façonner les normes qui les concernent. Découvrez d’autres possibilités de participer aux activités de normalisation.

Mots clés :