Click here for menu Menu design element

Un monde de possibilités à votre portée.

Article
Quand la taille unique ne convient pas : pourquoi la question du genre est importante pour la normalisation

le 30 octobre 2020

Quand la taille unique ne convient pas : pourquoi la question du genre est importante pour la normalisation

Diffuser la page Diffuser
Article
Decorative image

Nous arrivons à la fin du Mois de l’histoire des femmes. Articulé autour du mot-clic #GrâceÀVous, il met à l’honneur les filles et les femmes canadiennes dont l’action a marqué le pays de façon durable.

Ingénieure et première femme à piloter le Conseil canadien des normes (CCN), Chantal Guay donne l’exemple : elle fait rayonner l’importance de l’égalité femmes-hommes et impulse des actions concrètes autour de la question.

Dans le cadre de son action pour favoriser l’égalité des sexes, le CCN a effectué une analyse de la participation féminine aux travaux normatifs de 106 pays. Les résultats de cette étude, la première du genre, sont présentés dans le rapport Quand la taille unique ne convient pas : pourquoi la question du genre est importante pour la normalisation. Les travaux de recherche du CCN suscitent un intérêt mondial : il faut bien cerner l’enjeu avant de pouvoir passer à l’action.

L’analyse montre, dans un premier temps, une corrélation entre la participation d’un pays aux travaux normatifs et une réduction des morts accidentelles chez les hommes sur son territoire. Pourtant, elle ne relève aucun rapport semblable entre la participation normative et la réduction des morts accidentelles chez les femmes. Conclusion : les femmes sont moins protégées par les normes que le sont les hommes. Triste constat. Mais vu les signalements que le coronavirus infecte plus volontiers les soignantes que les soignants à cause d’équipements de protection individuelle mal adaptés, faut-il s’étonner? D’ailleurs, d’autres recherches révèlent qu’en cas d’accident de voiture, les conductrices courent un risque de mort ou de blessures supérieur de 73 % à celui de leurs pendants masculins. Pourquoi? Parce que la plupart des mannequins d’essai de choc sont modelés sur le corps masculin.

Le fait que nombreuses normes ne tiennent pas compte des besoins spécifiques des femmes peut s’expliquer par deux facteurs apparentés : une représentation féminine insuffisante et un manque d’expertises sur la problématique femmes-hommes dans la normalisation.

Les recherches préliminaires du CCN montrent que seulement 2 % des normes nationales canadiennes s’alignent sur l’Objectif de développement durable de l’ONU d’égalité entre les sexes. Nous mettons tout en œuvre pour faire évoluer les choses.

Le CCN s’implique

Le CCN a été l’un des premiers organismes nationaux de normalisation à publier, en 2019, une stratégie quinquennale pour l’égalité des sexes alignée sur déclaration de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU). Depuis lors, il s’emploie à orienter ses démarches vers un système normatif solidaire.

C’est aussi l’importance de placer l’égalité des sexes au cœur des travaux normatifs qui l’a aussi incité à faire front commun avec d’autres acteurs du domaine (organismes de normalisation nationale, organismes d’élaboration de normes, organismes internationaux) pour signer la Déclaration sur les normes et l’élaboration de normes tenant compte des questions de genre de la CEE-ONU. La stratégie de normalisation adaptée aux genres qu’il a élaborée dans la foulée se décline en trois grands axes :

  • Favoriser la participation féminine aux comités techniques
  • Intégrer des expertises sur l’égalité des sexes aux travaux normatifs
  • Mener des recherches solides autour des effets de l’inclusion féminine sur la normalisation

Les normes sont porteuses de bienfaits pour notre société. Elles assurent l’efficacité de produits, de services et de processus. Elles dynamisent la croissance économique, facilitent les échanges commerciaux, favorisent la santé et la sûreté. Si les acteurs de la normalisation mettent l’égalité des sexes au cœur de leur action, ils pourront amplifier les avantages des normes pour tout le monde.

Mots clés :