Click here for menu Menu design element

Un monde de possibilités à votre portée.

Entretien
Entrevue : Sheila Woodcock, ambassadrice de la gestion de la qualité dans les laboratoires médicaux

le 28 mai 2021

Entrevue : Sheila Woodcock, ambassadrice de la gestion de la qualité dans les laboratoires médicaux

Diffuser la page Diffuser
Entretien
Decorative image

Spécialiste de la gestion de la qualité, Sheila Woodcock a fondé QSE Consulting. Forte de plus de 40 ans d’expérience dans le domaine de la réglementation des soins de santé, de l’éducation et des professions, elle anime le groupe de travail ISO/TC 212 WG1 Qualité et compétence des laboratoires médicaux. Le groupe de travail fait partie du comité technique ISO/TC 212 : Laboratoires d’analyses de biologie médicale et systèmes de diagnostic in vitro.

 

Q.

Quelles sont les principales contributions du Canada à l’avancement des travaux du Comité technique ISO/TC 212 : Laboratoires d’analyses de biologie médicale et systèmes de diagnostic in vitro?

R.

Les gens et leur expertise en la matière. La norme la plus populaire du comité technique est la norme ISO 15189 : Laboratoires de biologie médicale – Exigences concernant la qualité et la compétence. Deux Canadiens ont dirigé l’élaboration de la version originale du principal document utilisé pour l’accréditation ISO 15189 des laboratoires et je codirige actuellement la révision de cette norme.

Le Canada occupe des postes direction au sein du comité ISO/TC 212 : Laboratoires d’analyses de biologie médicale et systèmes de diagnostic in vitro, à savoir ceux d’animateur et d’animateur adjoint.

Les Canadiens ont participé très activement à l’élaboration des documents ISO/TS 20658 : Laboratoires de biologie médicale – Exigences pour le prélèvement, le transport, la réception et la manipulation des échantillons, et ISO/TS 20914 : Laboratoires de biologie médicale — Recommandations pratiques pour l’estimation de l’incertitude de mesure. Nous avons organisé des réunions à Vancouver et à Toronto; les délégués adorent venir au Canada!

La norme ISO 35001:2019 : Management des biorisques en laboratoires est également fondée sur des documents canadiens.

Q.

Vingt normes du comité ISO/TC 212 contribuent aux Objectifs de développement durable des Nations Unies suivants : bonne santé et bien-être; éducation de qualité; industrie, innovation et infrastructure; consommation et production responsables. Quelles sont les principales priorités du comité pour les cinq prochaines années?

R.

Le comité vise à améliorer davantage la qualité des services de laboratoire à l’échelle mondiale. Le président de notre comité technique a mené une étude pour savoir de quelle manière les normes cliniques sont utilisées et a constaté que la norme ISO 15189 est largement utilisée, plus que tout autre document de notre comité. Le cœur du contenu de la norme donne un aperçu de ce qui doit être fait pour assurer la qualité. Plusieurs documents supplémentaires, qui spécifient la manière d’atteindre cette qualité (ISO 15190, ISO 22367, ISO/TS 20658, ISO/TS 20914), lui servent de compléments.

Q.

En tant que leader canadienne en matière de normalisation internationale, de quoi êtes-vous le plus fier?

R.

De représenter le Canada! Le Canada est très respecté, surtout au sein du comité ISO/TC 212. Nous n’avons pas la réputation de vouloir dominer ou d’arriver aux réunions avec un ordre du jour. Nous sommes très motivés par la recherche du consensus. Beaucoup d’autres Canadiens ont intégré le comité ces neuf dernières années.

Nous avons réduit les délais de publication en améliorant l’efficacité de nos processus. Nous intégrons la technologie et les ressources accrues de l’ISO pour nous améliorer constamment. Notre comité parallèle a vu le soutien financier qu’il reçoit des fournisseurs augmenter.

La participation aux comités techniques internationaux comme ISO/TC 212 permet aux experts de dessiner les contours des normes de leur domaine. Pour se renseigner sur les possibilités et entrer dans le monde de la normalisation, c’est par ici.

Mots clés :